Compte-rendu de la CAPA de Bordeaux classe exceptionnelle du 9 février 2018

vendredi 9 février 2018

Cette CAPA examinait les promotions à la classe exceptionnelle pour 2017. Les promotions à ce 3ème grade sont rétroactives à partir du 1.09.17.
Le SNUipp-FSU et le SNES-FSU ont fait une déclaration (PJ) et ont pointé au cours de la CAPA :

  1. la non-prise des années en EP avant 1990 c’est-à-dire avant le versement des indemnités
  2. hors EP, les fonctions permettant l’accès au vivier 1 concernent le métier d’enseignant et non pas le métier de psychologue
  3. l’ancienneté dans la fonction de psychologue n’est pas prise en compte
  4. l’asséchement rapide du vivier 1 car très peu de collègues psyEDA à l’avenir seront concernés par cet accès par l’EP
  5. les conditions de travail difficiles pour les collègues hors EP (secteurs chargés...) qui « méritent » autant de considération que celles des collègues en EP
  6. Les fonctions sont liées à une affectation, celle-ci ne dépendant pas toujours de la volonté des collègues.
    Les appréciations du recteur étant contingentées, un même dossier peut être classé satisfaisant une année et devenir très satisfaisant ou excellent l’année suivante. Si l’administration estime la valeur « mérite » comme incontournable et la qualifie de « dogme », l’épreuve des faits montre le poids de critères de gestion et les inégalités engendrées entre collègues.

Infos sur la constitution du corps :
Sur le plan national, il y a 86,50 % de femmes et 13,50 % d’hommes.
Les EDA représentent 56 % du corps global dont 83 % de femmes et 17% d’hommes.
Les EDO représentent 44 % du corps général dont 66 % de femmes et 34 % d’hommes.
Dans le grade hors-classe, il y a 69 % d’EDA et 31% d’EDO.

En Aquitaine, parmi les psys EDA et EDO, il y en a 78,26 % de femmes et 21,74% d’hommes.

Promotions
Vivier 1 : 28 dossiers dont 18 EDA et 10 EDO.
7 promotions dont 4 EDO et 3 EDA.

Vivier 2 : 16 dossiers dont 6 EDA et 10 EDO
1 promotion : EDA

Au final, sur les 8 promotions à la classe exceptionnelle : 4 EDA et 4 EDO ( 7 femmes et 1 homme).
Les appréciations portées par le recteur à partir des appréciations de la hiérarchie (excellent, très satisfaisant, satisfaisant, insatisfaisant) sont contingentées ( pour le vivier 1 : mention excellent : 20 %, mention très satisfaisant : 20 % ; pour le vivier 2 : 5 % excellent, 30% très satisfaisant).
Les promotions correspondent aux appréciations « excellent » et « très satisfaisant ». Les années de naissance des promus vont de 1953 à 1959.
Pour la FSU, à année égale de naissance et même appréciation, c’est l’année de naissance qui doit prévaloir afin que les collègues retraitables puissent partir à la retraite avec cette promotion et assurer une rotation rapide sur le 3ème grade pour permettre au maximum d’y avoir accès.

La prochaine campagne d’accès à la classe exceptionnelle pour 2018 aura lieu avant la fin de l’année scolaire.

Le SNES-FSU et le SNUipp-FSU, au vu des blocages à venir sur la constitution des viviers, demande une fongibilité partielle du vivier 2 vers le vivier 1. L’administration reconnaît les difficultés. Un bilan sera fait après cette 1ère campagne de promotion au 3ème grade. Il est possible que l’arrêté classe exceptionnelle évolue.

Les élues hors classe SNUipp-FSU et SNES-FSU : Françoise Dalia, Sylvie Deshayes, Nicole Hoyiez-Dagnaud, Véronique Mériaux


Navigation

Articles de la rubrique

Annonces

FSU


SNES


SNUIPP-FSU