Creteil : Premier mouvement intra-académique déclaration SNUIPP 93 et 77

mercredi 13 juin 2018
par  Creteil

Déclaration pour le premier mouvement intra-académique des Psy EN EDA du 12 juin 2018

Déclaration des représentants SNUipp-FSU 77-93-94
à la CAPA-PsyEN du 12 juin 2018

Mesdames et Messieurs les membres de la CAPA des PsyEN,

La création du Corps unique des PsyEN est une étape importante. Elle permet une reconnaissance de notre identité professionnelle de psychologues par notre institution. Cependant, sa mise en place est chaotique. Le rectorat est habitué à la gestion de corps du second degré et ne s’est pas donné les moyens d’adapter les textes ou leur mise en œuvre au corps des psychologues EDA.

Le premier mouvement intra-académique en est un parfait exemple. L’administration n’en a adapté ni le calendrier, ni la communication. Elle n’a pas tenu compte des spécificités de terrain du premier degré : elle s’est bornée à ajouter sur la plateforme IProf les mots « edu.dev.app » pour qualifier les anciens psychologues scolaires. Les écoles de rattachement, références historiques des RASED, ont tout bonnement disparu, et ont été remplacées par le mot « établissement » qui, comme le nom ne l’indique pas, correspond à une circonscription.
Bien entendu, il ne figurait aucune liste de ces établissements pour faire ses vœux ! S’il est facile de trouver un collège dans l’annuaire, comment retrouver la localisation des inspections départementales ? Par exemple, dans le 77, il existe 27 circonscriptions et 515 communes.
Après avoir obligé les collègues à faire des vœux très larges dans des circonscriptions, l’administration leur a refusé la prise en compte des bonifications REP sous prétexte qu’ils avaient fait des vœux restreints !

Concernant les barèmes, aucune distinction n’a été faite dans la circulaire entre 1er et 2nd degré : le calcul du barème était complètement calqué sur celui des professeurs certifiés ou agrégés du second degré.
En quoi la réalité du terrain d’un professeur de lycée et celle d’un psychologue en milieu rural est-elle comparable ? Comment les collègues PsyEN EDA peuvent-ils trouver un sens à ces changements qui ne reposent sur aucune logique ? Alors que les points de barèmes étaient cumulatifs avec l’ancienneté, ce sont désormais les points postes qui pèsent le plus lourd dans le barème. Pour quelles raisons, si ce n’est sa commodité de gestion pour le rectorat ?

Nous devons souligner également la situation très difficile des psychologues considérés comme « dormants ». Ils ne peuvent participer au mouvement en même temps que leurs collègues et devront potentiellement accepter des postes dans un autre département, sans aucune possibilité de bonification familiale.

Il est également difficile pour les psychologues du premier degré d’accéder à des informations fiables concernant la gestion administrative de leur carrière. Ils se trouvent ballottés entre la DSDEN et le rectorat sans obtenir de réponses claires. Le principe de la double carrière a été difficilement pris en compte pour les collègues qui avaient obtenu une promotion. De nombreuses questions subsistent sur la gestion administrative et financière, des demandes de congés, des temps partiels, d’absence, etc.

Par conséquent, nous demandons :

- Une explicitation des modalités de fonctionnement (carrière, congés, absences, etc.) qui serait transmise par une circulaire à tous les collègues du premier degré,
- Un mouvement spécifique pour le premier degré avec la possibilité de faire des vœux sur les écoles de rattachement.
- Un accompagnement pour toutes les étapes du mouvement intra-académique.
- La création d’une coordination au niveau des DSDEN pour faciliter les services du rectorat.

Pour conclure, nous soulignons que ce n’est pas aux PsyEN 1er degré d’acquérir une culture second degré mais bien au Rectorat de répondre de la manière la plus juste et la plus satisfaisante aux collègues de chaque spécialité, les psychologues option EDA et les psychologues option EDO, et ce dans le respect le plus grand de leurs différences.


Annonces

FSU


SNES


SNUIPP-FSU